Les réponses de l'Education Nationale aux Handicaps en Creuse ?

Afin de garantir la scolarisation de tous les enfants en situation de handicap, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, et Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, ont lancé le 11 juin dernier le grand service public de l’école inclusive. C’est dans ce cadre que s’inscrit le service départemental de l’école inclusive (SDEI), déployé dans chaque département de l’académie sous l’autorité des IA-DASEN. Ce service a pour ambition de redonner de la sérénité aux familles et d’accompagner au plus près la scolarisation des élèves à besoins particuliers, dont les élèves en situation de handicap, après le PIAL (Pole Inclusif d'Accompagnement Localisé).

La rentrée n'a pas été simple pour ces enfants et leur familles.

Les AESH manquaient, leur contrats n'ayant pas été préparé pour cette rentrée et leurs missions inadaptées aux besoins. Les PIAL gèrent les accompagnements des enfants en mutualisant les AESH. Soit, un AESH s'occupe de plusieurs élèves en même temps et la continuité n'est pas assurée pour un enfant.  

Ces enfants ont pourtant besoin de stabilité !

 
Pour les enfants autistes aussi, les attentes sont importantes. Il y a eu le 4ème plan autisme avec la loi 2005. Et depuis ? La Fondation Jacques Chirac compte tout juste un nouvel établissement : SESSAD TSA Précoce( Service d'éducation spéciale et de soins à domicile- Troubles du Spectre de l'Autisme) : 41 places d'accompagnement d'enfants autistes en milieu ordinaire ont été crées (36 en Corrèze et 5 en Creuse).

13 sont en liste d'attente en Creuse ! 

 

Le SDEI selon l'Education Nationale :

Le nombre d’élèves handicapés accompagnés d’un AESH n’a cessé d’augmenter passant de 26 000 en 2005 à 166 000 à la rentrée 2018. Le budget dédié à la scolarisation d’enfants en situation de handicap par I ’éducation nationale s’élève à ce jour à 2,4 milliards d’euros pour scolariser 340 000 élèves. Ces constats prouvent la capacité de l'Ecole a s'adapter aux évolutions des demandes de la société et à mobiliser les moyens nécessaires pour scolariser tous les élèves.                                                                                                                                                                                      Cependant les attentes restent fortes pour que l’Ecole devienne encore plus inclusive. Le ministre de I ‘éducation nationale a fixé les objectifs suivants :

  • Instituer un service de I ’accompagnement des élèves en situation de handicap Mieux accueillir les parents et I ‘élève et simplifier les démarches
  • Former et accompagner les enseignants &  Professionnaliser les accompagnants d’élèves en situation de handicap.

Afin d’atteindre ces objectifs, l’académie transforme en profondeur I ‘accompagnement des élèves en situation de handicap et replace la proximité et la réactivité au cœur de l’organisation.

Ainsi, dans Ie cadre de I ’organisation académique, un service départemental pour une Ecole inclusive (SDEI) est créé dans chaque direction des services départementaux de I'éducation nationale (DSDEN). Ce service a pour attributions, sous I’autorité de I’IA-DASEN, I’organisation, la mise en oeuvre, Ie suivi et l'évaluation de la politique de scolarisation des élèves à besoins éducatifs particuliers, dont les élèves en situation de handicap.

Ce qui change à la rentrée 2019 pour les familles :

  • La mise en place d’une cellule d’accueil pour les familles avec un numéro spécial et une adresse électronique.

  • Une réponse formulée auprès des familles dans les 24 H.

  • L’organisation d’un entretien d’accueil a l'écoIe avec la famille, I’enseignant et l’accompagnant dès la prise de contact.

  • Des mesures de simplification du parcours administratif des personnes en situation de handicap par :

  • L’augmentation de la durée de notification de matériel pédagogique adapté portée a 5 ans,

  • La mise en place du livret parcours inclusif,

  • La simplification des procédures d’aménagement d’épreuves aux examens.

 

Ce qui change a la rentrée 2019 pour les accompagnants :

  • La mise en place d’un guichet unique pour les personnels accompagnants avec un numéro spécial et une adresse électronique.

  • La mise en place d’un service RH dédié qui assure les recrutements des personnels AESH accompagnants dès Ie mois de juin, sur la base de contrats portés a 3 ans, CDlsés au bout de six années d’exercice et qui organisera une mobilité départementale a la rentrée scolaire 2020.

  • L’accès des personnels accompagnants au plan de formation académique et la mise en place d’une formation continue dédiée.

  • L’augmentation du nombre d’enseignants accédant au   certificat d’aptitude professionnelle aux pratiques de I’éducation inclusive (CAPPEI).

 

Ce qui change structurellement a la rentrée 2019 :

  • L’ouverture d’un dispositif ULIS en collège.

  • La poursuite du déploiement des pôles inclusifs d’accompagnement localisé (PIAL) : 40 à la rentrée 2019.

 

 

Infos pratiques

La FCPE Creuse était conviée à l'inauguration du service départemental de l'école inclusive le vendredi 5 juillet dernier dans les locaux du Lycée Pierre Bourdan en présence d'Anne Laude, rectrice de l'académie de Limoges.

Nathalie Mourlon, référente ASH, et Marie-Christine Schulz, notre référente "troubles autistiques" ont représenté la FCPE Creuse. Elle sont nos représentantes FCPE en CDAPH à la MDPH*. Elles ont pu sensibiliser Mme la Rectrice sur le manque de structures en Creuse. Anne Laude, notre nouvelle rectrice s'est montrée très à l'écoute. 

Il est dommage que les associations de soutien aux familles handicapées n'étaient pas conviées à cette inauguration ! La FCPE Creuse a fait le lien mais il aurait été significatif pour ces associations creusoises d'être présentes, comme comme l'APF 23 ou Réseau Bulle 23.

APF 23, association des paralysés de france : http://apf-limousin.blogs.apf.asso.fr/ 

Réseau Bulle 23, association qui a pour but de favoriser l’entraide et de solidarité pour les familles et les personnes concernées par l’autisme : https://www.leguidepratique.com/guide/la-creuse/handicap/autisme/reseau-bulle-23-

*La Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) est un organisme au sein de la maison départementale des personnes handicapées(MDPH) chargé de répondre aux demandes faites par les personnes handicapées ou leurs représentants (cas des enfants mineurs) concernant leurs droits. Créée au même moment que la MDPH lors de la mise en œuvre de la loi 2005-102 du 1, la commission prend des décisions sur la base de l'évaluation et du plan personnalisé de compensation élaboré par cette dernière. La CDAPH prend toutes les décisions concernant les aides et les prestations à la lumière de l'évaluation menée par l'équipe pluridisciplinaire mise en place au sein des MDPH (besoins de compensation et élaboration du plan personnalisé de compensation du handicap).

Formations

Introduction
Pour vous accompagner à porter la parole des parents que vous représentez aux conseils de classe, conseils d’administration...